Partager

La Côte des Bar

côte des bar Paint Opt

Le terme « Bar » signifie en celte le sommet. La côte des Bar tient ainsi son nom de son environnement : des reliefs escarpés creusés par les différents cours d’eau et rivières qui sillonnent le paysage et s’étendent de Bar-sur-Aube à Bar-sur-Seine, en longeant le plateau de Langres. Les paysages sont rythmés par une alternance de forêts, coteaux, et cultures.

D’un Bar à l’autre

La Côte des Bar porte 8000 hectares de vignes et compte 62 communes classées. 2500 viticulteurs sont répartis sur ce territoire.  Elle est découpée en deux zones viticoles, le barséquanais et le barsuraubois.

La particularité du relief de la région induit des plantations de vignes sur des coteaux très pentus. La terre est ici composée de marnes, de calcaire et d’argile. Comme pour les autres terroirs de la Champagne, c’est la nature du sous-sol qui amène la typicité du vin de la Côte des Bar.

Sur cette terre, parmi les cépages autorisés, le Pinot Noir prédomine, suivi par le Chardonnay. Le climat de ce territoire situé au sud de la Champagne est plus doux que dans le reste de la région, ce qui, allié à la typicité du sol, donne des saveurs différentes entre des vins pourtant issus du même cépage, comme le Pinot Noir par exemple.

COTEBAR800

 

Un territoire surprenant

La côte des Bar représente un quart des surfaces de la Champagne. L’une des communes de l’appellation recèle une spécificité. En effet, Les Riceys, commune portant plus de 800 hectares de Champagne dispose de trois A.O.C. (Appellation d’Origine Contrôlée) : Champagne, Coteaux Champenois, Rosé des Riceys (vins tranquilles). Ce dernier, bénéficiant d’une certaine notoriété, est produit à partir du cépage du Pinot Noir.

Cette terre riche en vins de qualité réserve donc bien des surprises aux visiteurs, qui pourront découvrir au sein des différentes exploitations et caves, le talent de ces professionnels qui savent tirer partie des trésors de leur région. 

Histoire et patrimoine

Partir à la découverte de cette région, c’est partir à la rencontre de paysages, de villes et de villages marqués par l’histoire, et notamment par la période du Moyen-Age. Le patrimoine y est très riche. Autour de Bar sur Seine, par exemple, on trouve des villages typiques comme Essoyes, dans lequel le peintre Auguste Renoir résida quelques années.

La ville de Bar-Sur-Aube bénéficie quant à elle d’un patrimoine historique remarquable à l’image de l’Eglise Saint-Pierre et de sa galerie à pans de bois, ou de son halloy, lieu privilégié pour les grandes foires de Champagne. On peut également citer l’Abbaye cistercienne de Clairvaux, fondée en 1115 par Bernard de Clairvaux.

Pour aller d’un site à un autre, le visiteur traverse des paysages typiques, surprenants par leur beauté et leur côté apaisant. La forêt est omniprésente, ainsi que l’eau, sous forme de ruisseaux, de cours d’eau qui parcourent toute la région. Un paysage bien spécifique, qui marque l’identité de La Côte des Bar.

 

Bien préparer sa visite chez les vignerons

  • Réserver : contacter la ou les maisons choisies, afin de vous assurer de la disponibilité du vigneron
  • S’informer sur le déroulé de la visite
  • Prévoir de quoi se couvrir : il fait environ 10° dans les caves, même en pleine été
  • Se renseigner sur l’accessibilité des caves, pour les poussettes par exemple